Menu

Conseils d'entretien chauffe-eau

Suivez ces quelques recommandations pour entretenir votre chauffe-eau, vos appareils de chauffage et autres poêles à bois. Vous éviterez ainsi de nombreux désagréments et assurerez une plus grande longévité à vos appareils.

Entretien d'un chauffe-eau electrique

* Si vous possédez un chauffe-eau électrique, détartrez-le au moins une fois par an en prenant soin de remplacer le joint d'étanchéité à cette occasion.
> voir les joints de chauffe-eau

* Vérifiez régulièrement le fonctionnement du groupe de sécurité de votre appareil.

A chaque panne la bonne pièce !

Astuces pour la réparation et l'entretien de votre Chauffe-eau électrique

Votre ballon d'eau chaude ne chauffe plus !
- Vérifiez le thermostat en regardant tout d'abord si la sécurité thermique du thermostat n'a pas été déclenchée par une surchauffe. Dans ce cas il suffit de la réarmer en l’enfonçant à l'aide d'un petit tournevis. Cela vous permettra de récupérer temporairement de l'eau chaude, mais il vous faudra penser à remplacer le thermostat par un neuf et à détartrer votre chauffe-eau.
Commandez  un Thermostat de chauffe-eau

Le thermostat du chauffe-eau électrique permet de contrôler et de réguler la température de l'eau à l'intérieur de la cuve. Le thermostat pilote l'alimentation électrique de la résistance, la coupant lorsque l'eau au sein de la cuve a atteint la température souhaitée.
On règle en général le thermostat pour que la température de l'eau à l'intérieur du chauffe-eau atteigne 60°C, notamment pour limiter les risques de brûlure, les risques d'entartrage du chauffe-eau et éviter le développement des bactéries. Auparavant, les ballons électriques pouvaient chauffer l'eau à une température supérieure à 80 degrés, mais ceci est désormais interdit, notamment afin d'éviter les risques de brulure et l'entartrage trop rapide du ballon d'eau chaude.
Le thermostat peut être réglé à l'aide d'un tournevis ou d'une molette en façade du thermostat.
Le thermostat est équipé d'une sécurité de surchauffe en cas de défaillance de la régulation. Celle-ci provoque une ouverture des contacts empêchant l'alimentation de la résistance : il est alors nécessaire de réarmer manuellement le thermostat.

Les differents types de thermostats qui équipent un ballon électrique ?

On distingue principalement 3 types de thermostat : le thermostat à canne, le thermostat à bulbe, et le thermostat électronique :
- Le thermostat à canne : thermostat électromécanique fiable, peu onéreux, avec une excellente durée de vie dès lors qu'il est correctement utilisé
- Le thermostat à bulbe : de fiabilité équivalente au thermostat à canne mais plus précis
- Le thermostat électronique : d'une grande précision, il apporte des fonctionnalités étendues aux chauffe-eau.

Chauffe-eau équipé d'un thermostat à bulbe rigide :
Le thermostat à canne est constitué d'une tige en métal qui se dilate en fonction de la température. Ce thermostat est composé d'un bilame, c'est-à-dire de deux lamelles de métaux différents donc le coefficient de dilatation est différent. La dilatation des éléments sensibles de la sonde entraîne l'ouverture des contacts situés dans la tête du thermostat. En cas de surchauffe, une sécurité à disque bimétallique dans la tête de thermostat ou une sécurité par ressort à mémoire de forme inséré dans la sonde provoque une ouverture des contacts empêchant toute alimentation de la résistance : il est alors nécessaire de réarmer manuellement le thermostat. Avant réarmement, il est vivement conseillé de vérifier le chauffe-eau et d'identifier la cause de la surchauffe.

Chauffe-eau équipé d'un thermostat à bulbe :
Le thermostat à bulbe repose quant à lui sur un principe hydraulique. Le bulbe est relié au thermostat par un capillaire souple et contient un liquide dont le volume varie selon la température. C'est cette variation de volume qui permet d'enclencher le contact électrique et donc la mise en fonctionnement de la résistance en vue de la chauffe.

Chauffe-eau équipé d'un thermostat électronique :
Le thermostat électronique est équipé d'une sonde dans laquelle est incorporée une thermistance, une résistance dont la valeur ohmique est fonction de sa température. Une régulation électronique utilise cette variation afin d'enclencher ou de déclencher un contact d'alimentation de la résistance selon que la température est inférieure ou supérieure au réglage du thermostat.
Une seconde thermistance peut aussi être présente pour que le thermostat électronique puisse mesurer le contenu d'eau chaude disponible et ainsi optimiser la chauffe en fonction de l'utilisation.
Une dernière sonde à coefficient de température négatif (CTN) peut aussi équiper le chauffe-eau pour permettre l'affichage de la température de l'eau sachant que la sécurité de surchauffe est assurée par un thermostat à bulbe.

Attention, le contrôle du thermostat électronique nécessite un travail sous alimentation. Il est donc nécessaire de prendre toutes les précautions d'usage.
Munissez-vous d'un tournevis plat, d'un tournevis cruciforme et d'un multimètre et vérifiez l’état de votre thermostat électronique.
Les produits concernés par cet article sont les chauffe-eau électriques Thermor : Duralis, Visualis, ACI+ et Familio.

Étape 1 : CONTRÔLEZ L’ALIMENTATION EN ENTRÉE DU THERMOSTAT
À l'aide d'un appareil de mesure multimètre, contrôlez l'alimentation à l'entrée du thermostat.
- Votre carte électronique est bleue ou verte (monophasé) : la tension doit être d'environ 230V.
Réglez le multimètre sur un calibre supérieur à 300 Volts (alternatif).
- Votre carte électronique est rouge (triphasé) : la tension doit être d'environ 400V.
Réglez le multimètre sur un calibre supérieur à 400 Volts (alternatif).

Si vous constatez une absence de tension à l’entrée du thermostat : l’origine du problème est liée à votre installation électrique. Controlez votre installation électrique.

Étape 2 : LA TENSION D'ALIMENTATION EST-ELLE CONFORME ?
- Le voyant orange est éteint : le thermostat est hors service. changez la carte thermostat.
- Le voyant orange est allumé : procédez à la vérification de la tension sur les bornes de la résistance entre le fil bleu et chaque fils rouge (voir étape 3 )

Étape 3 : VÉRIFICATION DE LA TENSION SUR LES BORNES DE LA RÉSISTANCE :
- Si la tension est d’environ 230 Volts entre le fil bleu et chaque fils rouge, l’alimentation de la résistance est correcte. Vérifiez alors le fonctionnement de la résistance et procedez à son remplacement. (si votre chauffe-eau fonctionne en heure creuse, le mettre en marche forcée).
- Il n’y a pas de tension détectée sur les bornes de la résistance. La sonde ou le thermostat sont hors service. Procedez au remplacement de la sonde et du thermostat électronique.

Étape 4 : CONTRÔLEZ LA SONDE
Sortez la sonde de son logement (doigt de gant).
Vérifiez si la sonde n’est pas cassée ou humide : remplacez la sonde ou le thermostat.
La sonde est humide, trace de rouille ou de calcaire : remplacez la sonde, le thermostat et le corps de chauffe.

- Vérifiez la résistance de votre chauffe-eau.
Pour tester la résistance de votre chauffe-eau :
Coupez le courant et débranchez les fils de la résistance. A l'aide d'un ohmmètre, testez les bornes de la résistance.
Si l'ohmmètre reste à 0 ou indique une valeur de résistance infinie : votre résistance est défectueuse.
Si une valeur s'affiche : votre résistance fonctionne.
Le problème est certainement dû au tartre ou au thermostat.

Si le chauffe-eau fait disjoncter votre installation électrique, pensez à vérifier et à tester la résistance. Celle-ci doit être à la masse et il faut remplacer la résistance.

Si votre chauffe-eau est un modèle Blindé, vous devez vidanger le chauffe-eau avant de remplacer la résistance thermoplongée.
- Couper l'alimentation électrique.
- Fermer l'arrivée d'eau froide du chauffe-eau électrique.
- Ouvrir les robinets d'eau chaude de votre installation.
- Ouvrir la purge du groupe de sécurité.
- Démonter et remplacer la résistance ainsi que le joint.

Commandez  une Résistance blindée de chauffe-eau

Votre chauffe-eau est équipé d'une résistance stéatite. La résistance est insérée dans un fourreau émaillé et n'est pas au contact direct de l'eau. Il vous suffit de la débrancher pour la remplacer.

Si vous rencontrez des traces d'humidité dans le fourreau du corps de chauffe. Le corps de chauffe est percé et doit être remplacé.
Commandez  une Résistance Stéatite de chauffe-eau

Entretien d'un radiateur sèche-serviettes

* Pour maintenir l’efficacité de votre sèche-serviette, il est conseillé de nettoyer régulièrement le filtre anti-poussières. Il est amovible et peut donc être nettoyé sans dégager l’appareil du mur. Aspirez les grilles de ventilation.

À part cela, tous les radiateurs sont étudiés pour être faciles d'entretien. Un simple coup d'éponge humide suffira à nettoyer votre radiateur sèche-serviette.

* Tous les appareils sont équipés d’un système de sécurité évitant la surchauffe, mais il est néanmoins conseillé de ne pas les surcharger afin qu’ils puissent diffuser correctement leur chaleur.

En cas de panne du thermostat ou de la résistance chauffante, sachez qu'il existe un système de regulation universel qui s'adapte sur un grand nombre de marques du marché.

Commandez votre kit thermostat sèche-serviettes

 

Entretien d'un poêle à pétrole

Installation et utilisation

* Installez le poêle au minimum à 1 mètre d’un mur, de rideaux ou de meubles...

* Pour plus d'efficacité et de sécurité, veillez à utiliser les combustibles adaptés à votre poêle. L'usage d'un combustible ou d'un équipement non approprié peut endommager votre appareil, provoquer des émanations de fumée, d'odeurs et augmenter le risque de panne. En cas de doute, consultez-nous sans hésiter.

* Pour une combustion optimale, n’utilisez pas le poêle dans des endroits sujets aux courants d’air ou trop humides (salle de bains pendant un bain chaud par exemple).

* Pour votre sécurité et votre santé, n’utilisez jamais le poêle dans des endroits sujets aux émanations toxiques ou de gaz (gaz d’échappement ou émanations de peinture par exemple).

* Eteignez le poêle avant de vous absenter ou de vous coucher. Si vous êtes absents pour plusieurs jours, débranchez la prise sur les poêles éléctroniques, ou éteignez le poêle à mèche.

* Ne recouvrez jamais un poêle, vous risqueriez de provoquer un incendie. Veillez également à ce que les pièces où se trouve votre poêle soient suffisamment et correctement ventilées.

* Installez un détecteur de monoxyde de carbone dans les pièces où est utilisé le poêle. Celui-ci donnera l’alerte en cas de danger.
> voir les détecteurs de monoxyde

Entretien d'un poêles à pétrole

* Ne déplacez pas le poêle lorsqu'il est encore allumé. N'effectuez pas d’entretien tant qu’il est encore chaud.

* L'entretien courant d'un poêle consiste à le dépoussiérer et à aspirer les grilles d'aération de temps en temps pour éviter qu'il ne s'encrasse.

* Vérifiez régulièrement l'état de votre mèche afin de vous assurer qu'elle ne soit pas encrassée et charbonnée ce qui rendrait la partie supérieure de la mèche rigide et engendrerait une mauvaise combustion.
Si vous rencontrez des problèmes d'allumage, de combustion ou d'extinction, Pensez à changer la Mèche de votre Poêle à pétrole. Une mèche usée provoque une dégradation de la qualité de la combustion avec risque de dégagement de monoxyde de carbone.

Lors du changement de la mèche, nous vous conseillions d’apporter une attention toute particulière au positionnement des ergots dans les trous de l'anneau support de mèche. Dans le cas contraire, le réglage en hauteur de la mèche ne s'effectue pas correctement.
Un mauvais repositionnement de la nouvelle mèche entrainerait une mauvaise combustion.
> voir les mèches de poêles à pétrole.


Consultez notre rubrique Accessoires pour vous procurer les différents produits nécessaires au nettoyage "interne" de votre poêle. N'hésitez pas à consulter nos conseillers en magasin ou par téléphone.

* N'utilisez que du combustible liquide pour appareil mobile de chauffage, conforme aux Arrêtés du 08/01/98 et du 18/07/2002 de première qualité et totalement exempt d'impureté (max 1 % de teneur en aromatiques et point éclair supérieur à 61°C). Si vous possedez un poêle à pétrole électronique, veillez à utiliser un combustible de qualité adapté.
Transportez et conservez les combustibles dans des réservoirs et jerrycans adéquats. Veillez à ce que les combustibles ne soient pas exposés à la chaleur ou à des différences de température extrêmes.

* Après l'hiver, il est préférable de stocker son poêle dans un endroit sec, à l'abri de la poussière et de la lumière. Avant de le remiser, videz le réservoir et nettoyez le filtre afin d'éviter que votre fond de cuve ne s'encrasse.